Hébergement et restaurants

Hébergement et restaurants

Pour notre séjour de dix jours en Martinique, nous avons opté pour la location d’une maison dans laquelle nous pourrions nous poser, nous reposer, mais aussi depuis laquelle nous pourrions visiter toute l’île.

Notre maison

La Villa Beau-site au Robert
Louée par l’intermédiaire du site spécialisé antilleslocation.com, la Villa Beau-site est la propriété d’une famille de métropole qui passe quelques mois par an sur l’île. Cette belle maison très bien entretenue est située sur les hauteurs du Robert, au centre de l’île sur la côte atlantique.
Elle propose 3 chambres climatisées avec moustiquaires, 2 salles de bain, une belle piscine, un magnifique jardin planté de nombreux arbres fruitiers et une vue imprenable sur la baie du Robert. La maison est propre et très bien équipée. Nous avons été très bien accueillis par un voisin en charge de représenter le propriétaire sur place, avec ti-punch ou planteur d’accueil à l’arrivée bien sûr !

Les restaurants

La bananeraie à Sainte-Marie
Nous nous sommes arrêtés totalement par hasard dans ce restaurant après avoir visité le musée de la banane et n’ayant pas le courage de repartir chercher une table plus loin. Nous n’en attendions rien et avons été très agréablement surpris. Cuisine locale avec deux entrées, deux plats et deux desserts au choix, punch offert avec le billet d’entrée au musée.
L’occasion de déguster… des spécialités à la banane évidemment ! (mais pas que…). Le prix est un peu cher mais correct par rapport aux tarifs pratiqués sur l’île. Seul le service était un peu amateur, mais toujours avec le sourire.

Le Ti punch Coco à Sainte-Marie
Découvert en suivant un panneau d’indication en bord de route, ce restaurant de plage se situe rue Pourquoi Pas ;), au bout d’un chemin longeant l’océan, sur la plage de l’anse Azerot. L’endroit ne paie pas de mine, surtout lorsque l’on arrive comme nous sous la pluie. Mais très vite, l’accueil du patron, le cadre et la carte vous font oublier les nuages… qui disparaissent d’ailleurs sans tarder ! Au menu, des spécialités créoles cuisinées devant nous, avec des produits locaux (on a d’ailleurs croisé le patron à l’étal de poisson du coin le lendemain !). De belles assiettes bien garnies, le tout les pieds dans l’eau loin des masses de touristes, on adore. Seul bémol, les prix sont un peu élevés, mais comme partout sur l’île.

Le Vigneau, au Robert
Nous sommes arrivés dans ce restaurant un 25 décembre, après avoir cherché longuement une table ouverte depuis l’Habitation Clément visitée le matin. Pour trouver Le Vigneau, il ne faut pas avoir peur d’aller au bout d’une petite route sans issue de plusieurs kilomètres, sur la Pointe la Rose du Sud. En fin de route, nous nous apprêtions à faire demi-tour quand nous apercevons le restaurant Le Vigneau, avec trois personnes installées à la seule table dressée sur la terrasse.
Gros coup de chance, le restaurant visiblement ouvert à la demande nous accueille avec grand plaisir. Une petite terrasse au bord de l’eau dans un cadre calme et apaisant. Jus de goyave frais ou ti’punch, poisson du jour ou chatrou (pieuvre) accompagnés de riz, patates douces et autres douceurs locales, carpaccio d’ananas : nous avons trouvé la perle rare du Robert au bout de cette route.
Le Vigneau est dur à dénicher mais n’hésitez pas à le chercher au fond de cette pointe, vous ne serez pas déçus !

The Crew à Fort-de-France
Alors que le restaurant est mentionné dans tous les guides touristiques (Michelin, Routard, etc.), ce n’est pas cela qui nous y a emmené mais bien le hasard, qui fait souvent bien les choses.
L’entrée ne paie pas de mine, l’intérieur surprend avec une jolie déco marine, beaucoup de boiseries. A la carte, des plats locaux, mais aussi de métropole, avec par exemple du magret de canard. Surprenant pour Fort-de-France mais plutôt pas mal pour ceux qui auraient envie de varier de la cuisine créole.
Pour notre part, nous sommes restés sur le local, ayant bien plus d’occasion de manger « sud-ouest » que créole ! Le service est agréable. En revanche, les plats sont moyens, bien qu’assez chers. Nous repartons repus car les assiettes sont copieuses, mais malheureusement peu gastronomiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »