Une journée à Orléans

Une journée à Orléans

Le printemps 2020 restera à jamais celui de l’école à la maison, du travail à la maison… mais aussi des week-end à la maison, des vacances à la maison. Dès qu’elles ont été permises, nous avons tenté quelques escapades dans le périmètre autorisé des 100 km autour de la maison.
C’est en direction d’Orléans que nous avons choisi de partir le temps d’un dimanche ensoleillé. Une ville à côté de laquelle nous passons quasiment à chaque départ en vacances, mais où l’idée ne nous était jamais venue de nous y arrêter.

Parc floral de la Source

La première étape de notre escale orléanaise se fit quelques kilomètres au sud de la Ville, dans le lieu se revendiquant comme « le plus visité du Loiret » : le parc floral de la Source. En ce premier week-end d’ouverture post-confinement, nous avons le plaisir de déambuler quasi seuls dans les allées de ce très beau parc botanique qui peut valoir à lui seul une escale d’une journée, surtout si l’on veut profiter des animations (petit train, rosalies, mini-ferme, serre aux papillons, etc.) et du restaurant, encore fermés le jour de notre visite le 31 mai 2020.

Découverte de la vieille ville

Jeanne d’Arc, la Loire et la cathédrale : c’est souvent ce que l’on connait d’Orléans sans jamais l’avoir visité. Certes, il s’agit des points essentiels à retenir de la ville, mais ils n’en demeurent pas moins de bons points de départs à d’autres découvertes.

Pour la Loire, nous avons opté pour une courte balade sur ses eaux bien que très basses à bord de l’Épinoche, petit bateau traditionnel de quelques places seulement qui venait tout juste de reprendre son activité. Accueillis par Axel, nous y découvrons la ville vue de la Loire au grès des commentaires à la fois sympathiques et instructifs de notre guide.

Nous terminons notre journée par le tour de la vieille ville à pied, de la rue royale et ses faux airs de Rivoli à la maison de Jeanne d’Arc, la place du Matroi, la rue Jeanne d’Arc, la cathédrale, les ruelles qui séparent cette dernière de la Loire et leurs anciennes maisons à colombages, en finissant devant les deux célèbres bateaux de la ville transformés en restaurants : l’Inexplosible (réplique d’un bateau à vapeur du XIXe siècle du même nom) et le Bateau Lavoir (reconstituant un ancien lavoir et séchoir sur l’eau).

Une belle escale qui mérite d’être faite, pourquoi pas à l’occasion d’un passage par l’A10 toute proche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »