Jour 9 : cap au sud de la péninsule du Magne

Jour 9 : cap au sud de la péninsule du Magne

Nous avons prévu de rester deux nuits à Gythion Bay afin de pouvoir explorer la péninsule du Magne sur une journée. Nous partons donc en direction du cap sud, le cap Tenaro, par la route côtière côté est. S’il faut avoir le ventre bien accroché pour parcourir les quelques 50 kilomètres d’une petite route à flan de falaise – surtout avec un véhicule de 7 mètres de long ! -, le jeu en vaut plutôt le coup pour les vues qu’offre ce parcours.
Le Magne est un lieu à part dans le Péloponnèse, très aride et rocailleux, parsemé de magnifiques villages aux maisons construites en forme de tours avec une pierre se confondant avec le paysage. Très différent du reste de la Grèce, ce lieu atypique vaut le voyage.

Nous passons ainsi par les charmants villages de Skoutari, Kokkala et Lagia – où les routes deviennent alors encore plus étroites ! -, avant d’arriver au bout du bout, fin de la route : Porto Kagio.

Infos spéciale pour les campers
Ne vous fiez pas aux panneaux plutôt accueillants indiquant un parking réservé aux campings-cars à Porto Kagio. Il s’agit en fait du parking d’un restaurant où vous êtes accueillis par une personne ayant tout sauf l’hospitalité grecque habituelle, vous expliquant de manière plutôt abrupte que si vous vous garez là, c’est pour aller déjeuner chez elle.
Une méthode commerciale franchement peu attrayante qui nous fait faire demi-tour pour nous stationner de l’autre côté, et profiter d’une petite session de snorkelling après notre pique-nique.

Passage sous terre…

Nous remontons ensuite la route côté ouest, très belle mais nettement moins impressionnante que la première, pour faire escale aux grottes de Diros, parait-elle assez réputées. Si une longe attente est souvent nécessaire l’été pour les visiter, comme toujours, nous y rentrons sans attendre… et heureusement car franchement, le Périgord que nous connaissons bien n’a rien à envier à la Grèce en terme de concrétions souterraines.
Certes, la balade en barque sur la rivière souterraine est plaisante, ainsi que la visite seuls dans la partie piétonne, mais le tout sans aucune explication, aucun guide, pour 10 € par personne (8 € pour les enfants), ça fait cher payé la demi-heure de découverte. Malgré de belles éloges dans les guides, nous ne recommandons donc pas d’escale dans cette grotte ; les paysages « sur terre » du Magne se suffisant largement à eux même.

Retour au camping où nous profitons d’un couac dans les réservations d’emplacement pour changer de place et nous retrouver finalement au meilleur endroit, en bord de plage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »