Jour 14 : en montagne dans les gorges de Vouraïkos

Jour 14 : en montagne dans les gorges de Vouraïkos

Alors que la côte nord du Péloponnèse qui relie Patra à Corinthe ne présente que peu d’intérêt, elle a le mérite de varier les paysages, entre champs de melons et pastèques, côtes et montagnes, sans oublier le fameux pont Rio-Antirio entre Patra et le nord de la Grèce. Deuxième pont à haubans le plus long du monde après celui de Millau en France, ce pont, lui aussi de conception française, en impose avec ses 2 252 mètres de long au dessus de la mer. Nous ne ferons que le voir depuis l’autoroute voisine, sa traversée coûtant plus de 20 € l’aller pour le camping-car.

La curiosité touristique de la côte nord du Péloponnèse est le train à crémaillère des gorges de Vouraïkos. Là aussi une conception française, ce petit « Odondoto » (littéralement « avec des dents ») date de 1896 mais n’a été remis en circulation qu’en 2009. Il parcourt les 22 km qui séparent la ville de Diakofto sur la côte de celle de Kalavrita dans les montagnes, en longeant les impressionnantes gorges de Vouraïkos. La rame, moderne et climatisée, emprunte la voie étroite aux pentes jusqu’à 17,5 % d’inclinaison, aux viaducs et à-pic vertigineux, alternant avec des plaines et de très belles forêts.

De belles randonnées semblent possibles dans le coin pour ceux qui ont le temps d’y rester quelques jours. Malheureusement pour nous, nous devons repartir car sommes attendus près d’Athènes dans la soirée, où notre loueur nous a très gentiment proposé de nous laisser nous installer sur son site, histoire de ne pas avoir à venir trop tôt le lendemain matin pour partir à l’aéroport où notre vol est prévu à 10h50.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »